Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

21/04/2018

Des chambres d'hôtes en milieu rural

Il a osé et il a réussi sa reconversion. Thomas, après 21 ans dans l'armée française et quelques années dans la sécurité en Suisse, est revenu à ses premières idées quand il a acheté une vieille ferme à Vellerot-les-Vercel : créer des chambres d'hôtes dans le grenier et la grange. Un très grand logement au RDC avec notamment des voutes dans la pièce centrale et des encadrements de passage de portes rainés qui font penser au travail des moines il y a plusieurs siècles. Il est vrai que l'origine de cette ancienne ferme remonte à 1636. Mais ça c'est la partie privative de la famille.

Il y a un an Thomas, après des études de faisabilité, de financement, a décidé de transformer les 200 m2 de disponible en 3 chambres d'hôtes avec un grand hall d’accueil comprenant coin convivial, sauna, jacuzzi. Un an après le résultat est là. L’ouverture se fera le 23 avril. L'ensemble se nomme "La Boucotte" et les chambres "Séquoïa", "Epinette "et "Agathis", des noms qui sentent bon les résineux du Haut Doubs(bon les pointus diront oh oh les séquoïa ne sont pas du Haut Doubs). Des chambres d'hôtes en plein milieu du tourisme vert aux portes du pays du Haut Doubs sans oublier la présence de Louis Pergaud auteur de la Guerre des Boutons et instituteur dans le village voisin de Landresse en 1906/1907.

Ces chambres d'hôtes avec télévision et accès internet gratuit sont recensées par Doubs Tourisme, Destination Loue/Lison et Clés Vacances qui a attribué, après de nombreuses visites, 4 clés sur 5.

Vous pouvez contacter Thomas sur le site internet www.la-boucotte-vellerot-les-vercel.fr, page facebook @deuck25, par téléphone 06.10.82.31.52.

Bienvenue à Vellerot-les-Vercel !

Document La Boucotte

Image (299) (Small).jpg

Image (302) (Small).jpg

 

Image (300).jpg

Image (301).jpg

Photos Jean-Jacques Compagnon

DSC_1381 (Personnalisé) (2).JPG

L'entrée

DSC_1375 (Personnalisé) (2).JPG

Le sauna

DSC_1382 (Personnalisé).JPG

La chambre Séquoïa

DSC_1378 (Personnalisé) (2).JPG

La hall d’accueil avec le coin détente café, le sauna et le jacuzzi

 

  

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

31/03/2018

La pollution aux bords de routes ou sur les parkings

Même les bords de routes et les parkings ne sont pas épargnés. Un sympathique parking ombragé au croisement des D 31 et 470 sur la route Pierrefontaine-les-Varans/Avoudrey avait subit depuis longtemps la bêtise humaine. De nombreux déchets ménagers, boites de conserves non ouvertes et gondolées, pièces automobiles, cartons de livraison ... étaient là depuis un certain temps. Et ça incitait d'autres usagers à faire aussi des dépôts. La forêt de bordure n'a pas été épargnée.

Il aura fallut récemment un article de presse pour que les choses bougent. N'en déplaise au maire qui avait soi disant prévenu le conseil départemental gestionnaire des routes et des parkings et qui, plus est, a rouspété car ce dépotoir avait été situé à tort (dans l'article) sur cette commune alors que, en réalité, c'était sur la commune voisine et  limitrophe. Dont acte ! De plus l'article de presse a été fait à la demande d'un conseiller municipal de la première commune.

Toujours est il que l'employé communal de cette commune limitrophe est intervenu et a fait place nette. Si l'emprise de ce parking est bien sur la commune limitrophe sa gestion ainsi que la route départementale appartient au conseil départemental. Bon la commune veut donner une bonne image de marque sur son territoire.

D'autre part l'examen des cartons de livraison a révélé le nom du transporteur, de l'expéditeur (fabricant de matériel numérique et audiovisuel) avec le code client de livraison. Toutes les photos prises ont été transmises aux services compétents.

Il y a bien des années ce parking était bien accueillant avec une table de pique nique et un poubelle sur pied qui n'existent plus !

Photos Jean-Jacques Compagnon

DSC_1363 (Personnalisé).JPG

Avant et ça durait depuis longtemps

DSC_1367 (Personnalisé).JPG

Après le nettoyage, la nature présente un autre aspect.

Dommage que le transformateur soit tagué !

20/02/2018

Je suis Alice, j'ai 3 ans et je veux vivre

Modifié le 11 mars à 18 h

Tous ensemble pour Alice, Marchons ...

La marche aux flambeaux organisée par le comité des fêtes de Laviron a connu un très grand succès. 180 personnes étaient là pour marcher avec un flambeau à la main. Le froid, l'humidité ne les ont pas découragé sur les parcours de 7 et 5 kms. 22 joueurs de tarot ont préféré resté au chaud. Grâce aux inscriptions et à la participation de la municipalité, du comité des fêtes, de la fruitière, des primeurs, de la boulangerie Mark, de la fleuriste, de la société Pyragric (les flambeaux) la somme de 2.342 € a été remise à l'association "Les anges gardiens d'Alice" qui soutient la famille.

Au dernières nouvelles la petite Alice a passé le week end dernier dans sa famille avant de repartir à l’hôpital pour des soins très lourds.

Photo Jean-Jacques Compagnon (banderole accueil de la marche aux flambeaux)

DSC_1351 (Personnalisé).JPG

Alice venait de subir une lourde opération.

Maintenant elle subit la tomothérapie et la chimiothérapie

_______________________________________________________________________________________

 

 

Alice une petite fille pleine de malice et de gentillesse est malade. Eh oui à 3 ans une tumeur au cerveau diagnostiquée au mois d'août 2017 au CHU de Besançon. Les spécialistes appellent cette maladie "une tumeur Rhadoïde atypique".

Alice a été opérée à Nancy et elle suit un protocole de soins de 46 semaines. Là elle est dans un service hospitalier à Strasbourg où elle subit la tomothérapie  (radiothérapie sous scanner) seul centre régional qui pratique ce traitement. Certains soins du protocole venant des États Unis se feront à Besançon, Nancy, Paris et donc Strasbourg.

Quelle est belle notre petite Alice même sans cheveux. Joyeuse, rieuse, espiègle elle montre une très grande force de courage.

Une association vient d'être créé "Les Anges gardiens d'Alice".

En effet le corps médical a demandé aux jeunes parents d'être présents en permanence vers Alice. Leur présence est un pas de plus vers la rémission de la maladie. La maman s'est mise en disponibilité, le papa qui a mis son activité artisanale en sommeil et la grand-mère qui s'est rendue disponible se partagent la présence auprès de Alice. Les jeunes parents n'ont plus de salaire fixe, les déplacements et l'hébergement hospitalier sont couteux. Mais les grands-parents sont là et ils assument l'aide auprès des parents d'Alice. De nombreux dons affluent de la part d'associations locales ou même de personnes privées. Pour le moment toutes ces sommes sont sur le compte bancaire de l'association (compte bloqué).

Le comité des fêtes de Laviron, village natal de la maman et où résident les grand-parents, organise le 3 Mars 2018 à 19 h 30 une marche aux flambeaux en présence d'une partie de la famille. Tous les bénéfices seront intégralement reversés à l'association "Les Anges gardiens d'Alice". Facebook "comité des fêtes de Laviron".

Venez nombreux pour aider Alice et sa famille.

Tous  ensemble pour Alice, Marchons ...

 

 

Image (284) (Personnalisé) (2).jpg

Affichette Comité des Fêtes de Laviron

14/02/2018

Catherine Bolle publie son premier roman "Le cycle des morts"

 Modifié le 18 février 2018 à 16 h 45

La séance de dédicace à la maison de la presse a été un succès.

Le roman est disponible à RISE Editions, Amazon, Kobo et bien sûr à la maison de la presse chez Marie-Blanche.

Photo Jean-Jacques Compagnon

DSC_1342 (Personnalisé).JPG

Catherine vient de dédicacer son roman à Fabienne

_________________________________________________________________________________________

C'est une sympathique quadragénaire, elle aime l'écriture et elle est prof d'histoire/géographie dans le Haut Doubs.

On peut la définir comme une autrice. C'est parait il un nouveau mot pondu par les académiciens pour remplacer les mots auteure, auteur ou écrivaine !

Depuis toute petite elle a été titillée par l'écriture sans pour autant être une élève surdouée. Le collège, le lycée, et l'école d'infirmière pendant deux ans. Mais voilà l'envie d'enseigner a repris le dessus et quelques années de faculté  voilà Catherine qui est prof. Après différentes affectations la voilà installée dans le Haut Doubs. Entre temps la bosse de l'écriture a eu des hauts et des bas avec de nombreux essais non publiés.

Mais le contact avec la chaleur du Haut Doubs (même en plein hiver), la découverte de sites merveilleux et parfois mystérieux ont été le déclic du premier roman. Catherine a puisé son inspiration en faisant tout le tour du lac Saint Point (certains disent le lac de Malbuisson) et aussi le château de Joux. Le thème de ce roman fantastique : un couple uni dans la vie, séparé dans la mort et qui se retrouve.

Le roman "Le cycle des morts" est sorti le 15 janvier 2018 aux éditions RISE (une toute nouvelle maison d'édition).

Le samedi 17 février 2018 de 15 à 18 h Catherine aura le plaisir d'être reçue à la maison de la presse à Pierrefontaine-les-Varans pour ses premières dédicaces.

Photos Jean-Jacques Compagnon

DSC_1322 (Personnalisé).JPG

Catherine présente son premier roman

DSC_1324 (Personnalisé).JPG

DSC_1323 (Personnalisé).JPG

04/01/2018

Eléanor, la tempête

Elle était annoncée, elle est venue ! Depuis mercredi matin elle a frappé le Haut Doubs mais aussi d'autres secteurs de l'est de la France. Elle a fait du dégât. Elle avait été baptisée Eléanor ! la tempête !

A Domprel, à Pierrefontaine-les-Varans et ailleurs les arbres n'ont pas résisté. L'électricité a disjoncté dès mercredi vers 9 h. Pour être remise en service mercredi vers 23 h ou ce matin à 10 h comme à Domprel.

Il ne faut pas louer le service d'accueil de Enedis car le répondeur racontait les mêmes choses et les usagers n'avaient aucune information si ce n'est les infos de Radio Bleue Besançon.   Par contre il faut louer le travail fourni par les personnels d'Enedis et ceux venus en renfort qui ont travaillé dans des conditions exécrables. Au hasard de mes recherches d'infos ce matin j'ai rencontré une équipe Enedis qui tentait de remettre en service la distribution sur Domprel. Un agent est venu vers moi et m'a bien expliqué la situation et m'a confirmé que nous allions (Domprel) être rétabli dans la matinée. Ce qui a été fait.

En fin de journée il n'y aurait plus de foyers privés d’électricité dans le secteur Pierrefontaine-les-Varans.

Outre les dégâts sur les lignes de transport il y aura eu des dégâts collatéraux (contenu de congélateurs au delà de 20 h, partie électronique dont il faut reprendre en totalité le paramétrage d'appareils de chauffage, réglage directionnel de parabole et programmation des différentes chaines sur la télévision ...)

Et le sapin de noël installé sur la place du village du haut de ses 12 mètres  s'est effondré , cassé à raz du sol, sur la chaussée. Heureusement il n'y avait pas de véhicules garés à proximité et pas de passage sur le trottoir et la route. L'électricien du village n'aura pas de mal a enlever les guirlandes !

NB : les dégâts collatéraux (contenu des congélateurs, paramétrages nouveaux des appareils électroniques...) sont couverts par les assurances incendies ou responsabilités civiles sous réserves de la franchise.

Photos Jean-Jacques Compagnon

DSC_1289 (Personnalisé).JPG

Mon beau sapin, il fût, il a trôné majestueusement sur la place du village et il n'est plus. Eléanor, la tempête, a eu raison de son installation défectueuse.

 

 

DSC_1290 (Personnalisé).JPG

Cherchez l'erreur !

DSC_1274 (Personnalisé) (3).JPG

Il était beau  sous la neige

30/12/2017

Vive 2018

A toutes et à tous :

2017 s'éteint et 2018 brille dans toute sa splendeur.

Que cette nouvelle année vous amène la sérénité et la joie de vivre pour vous et vos familles et vous éloigne de toutes les mauvaises choses connues avant.

trouvez-une-idee-de-sortie-pour-le-reveillon-du-nouvel-an-1513764857 (Personnalisé).jpg

10:00 Publié dans Vive 2018 | Lien permanent | Commentaires (0)

14/11/2017

Le 4L Trophy

Le 4L Trophy, une action humanitaire au Maroc.

L'action humanitaire et la mise à l'honneur de la célèbre 4L. Adrien Duchet 20 ans de Pierrefontaine-les-Varans et Tanguy Tupinier 21 ans de Dijon, 2 copains en service civique, se lancent dans cette belle aventure humanitaire. Ils ont raclé les fonds de tiroir, tapé leur famille pour lancer leur projet. Un imposant dossier de sponsoring a été distribué. Le budget prévisionnel de 7.500 € n'est pas encore bouclé. Les entreprises industrielles ou artisanales, les magasins de distributions alimentaires ou autres qui participeront au financement verront leur logo apposé sur la carrosserie du véhicule avec une taille correspondant à la somme allouée. Un financement participatif est mis en place pour aider Adrien et Tanguy (leetchi.com). La 4L camionnette est déjà préparée pour le périple de 8.200 kms dont une partie dans le désert marocain. Le regroupement des 4L se fera à Biarritz pour un départ le 13 février 2018 au travers de l'Espagne jusqu'à Gibraltar  pour arriver au Maroc.

Cette action humanitaire en partenariat avec Enfants du Désert, UNICEF et la Croix Rouge Française aidera à la scolarisation des enfants les plus démunis au Maroc et à la nutrition des familles les plus nécessiteuses. Au delà de cette action humanitaire ça sera un véritable défi pour sportif pour l'équipage 1058 que vous pourrez suivre sur Facebook "les l de la chouette". Vous pouvez contacter Adrien et Tanguy  par mail "lesldelachouette@gmail.com" ou par téléphone Adrien 06.30.82.81.16, Tanguy 06.47.47.70.73. Sans oublier que vous pouvez laisser un commentaire  suite à cette note et il sera vu par votre serviteur mais aussi par Adrien et Tanguy.

Photos Jean-Jacques Compagnon

DSC_1219 (Personnalisé).JPG

Adrien présente la 4L qui va parcourir 8.200 kms

Cascade de la Roche de la Belle Mère à Pierrefontaine-les-Varans

DSC_1217 (Personnalisé).JPG

27/09/2017

74e anniversaire des 16 fusillés de la Citadelle

DSC_1163 (Personnalisé).JPG

Le 26 septembre 1943 4 résistants du groupe Marius Vallet et 12 du groupe Guy Mocquet tombaient sous les balles du peloton d’exécution des troupes ennemies. 

Tous les ans une cérémonie du souvenir à lieu à la stèle du rocher de Valmy. Depuis 2014 cette cérémonie officielle a lieu au monument aux morts de Larnod sur décision de "l'ordonnateur" de cette cérémonie qui en 2013 a fait ériger avec les deniers publics une stèle en mémoire des 31 résistants du groupe Guy Mocquet. Lors de l'inauguration en grand pompe de cette stèle il y avait parmi ces 31 noms le nom d'un survivant qui a participé à cette inauguration. Il faut préciser que c'est une histoire de famille entre ce survivant et "l'ordonnateur". Il aurait été judicieux d'y associer les 4 résistants du groupe Marius Vallet voir même les noms des autres résistants de ce groupe. Mais voilà "l'ordonnateur" a fait, une fois de plus, comme il a voulu et il a su mettre dans sa "poche" les investisseurs.

Depuis trois années je demande, en temps que représentant des familles du groupe Marius Vallet, d'être associé officiellement aux cérémonies et aux décisions les concernant mais voilà ça ne plait pas à "l'ordonnateur" qui gère l'organisation comme il veut et l'envoi des invitations officielles aux autorités et aux amis des amis. Je précise que tout se fait pour le groupe Guy Mocquet mais rien pour le groupe Marius Vallet. Il semble bien que les nombreuses autorités politiques, civiles et militaires invitées n'y voient que du "feu".

Ne voulant pas être au milieu de cette mascarade cette année j'ai pris la difficile décision de ne pas assister à la cérémonie du dimanche 24 septembre aux monuments aux morts du village et au dépôt de gerbe le jour avant au rocher de Valmy où 2 gerbes avaient été déposées. Un hommage c'est le jour anniversaire mais pas 3 jours avant !

Par contre je me suis rendu seul au rocher de Valmy le mardi 26 septembre au matin à l'heure (entre 7 h 36 et 8 h 25) où il y a 74 ans nos héros étaient fusillés à la Citadelle de Besançon. Quelle émotion quand j'ai égrené, seul, les noms de nos héros Morts pour la France et après quand j'ai conversé par téléphone à Barcelone avec la petite fille d'un résistant espagnol fusillé.

 

DSC_1158 (Personnalisé).JPG

Photos Jean-Jacques Compagnon

le 26/09/2017 à 8 h 28 et 8 h 40

Le mât des couleurs était dépouillé du drapeau

21/09/2017

Le vol majestueux des milans

Aussi haut qu'une éolienne dans les airs mais autrement plus majestueux, il faut admirer ces rapaces qui ressemblent un peu à la buse.

Je les ai vu qui volaient qui tournoyaient. On aurait dit que ce couple de milans observaient le terrain.

Mais voilà c'est une espèce hautement protégée alors on choisit les milans.

Le Vol du milan, c'est d'ailleurs le titre d'un livre de Lola Sémonin alias  "La Madeleine Proust" et je suis sûr que Lola Sémonin préfère le milan aux éoliennes. Elle est de la campagne du Haut Doubs et elle préserve la nature.

Photos Jean-Jacques Compagnon

DSC_1140 (Personnalisé).JPG

DSC_1139 (Personnalisé).JPG

Capture internet

buse-surprise-6714c-df184.jpg

 

 

25/08/2017

Les éoliennes

Récemment j'ai croisé un champ d'éoliennes dans la région de Baume-les-Dames. Je me suis arrêté pour admirer cette horreur qui a été implantée à proximité immédiate d'une zone industrielle et le long de la route qui mène à Villersexel. Comment peut on accepter ça ! De plus 1 éolienne sur 3 (voir sur 2) ne tourne pas. Les concepteurs ont ils expliqué aux instances propriétaires des terrains qui si 1 éolienne ne tourne pas elle ne rapporte pas d'argent.

A propos d'un champ éolien dans le 70 : Un récent rapport de l'académie de médecine met en avant les conséquences du syndrome éolien sur la santé. Paru sur le web ER Haute Saône au printemps.

Ah, ah le fric et les mensonges de la part des concepteurs ont su faire tourner les avis !

Oui aux éoliennes mais pas n’importe où et n'importe comment.

Et surtout pas au détriment de la santé.

Photos Jean-Jacques Compagnon

DSC_1130 (Personnalisé).JPG

DSC_1131 (Personnalisé).JPG

Franchement ces éoliennes n'ont pas leur place ici ! Et il y en a une vingtaine dans le secteur

Une pollution visuelle incontestable ! sans compter sur les autres pollutions