Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

07/02/2012

Le Spéléo Club Rosnéen au pays du Comté et de la spéléologie

Venant de la région parisienne 10 spéléos, issus du Spéléo Cub Rosnéen (Rosny-sous-Bois) et du SCCI (Yerres), se sont installés le temps d'un week end à Déservillers dans un gîte dédié à la spéléologie. Leur objectif (réussi) a été l'exploration d'une partie du gouffre du Bief Bousset.

La spéléologie en famille

5 spéléologues du SC R sont de la même famille. Nadine et Christian Duger, de vrais parisiens, avec leurs enfants, Jérémy 19 ans et son amie et Océane 16 ans pratiquent la spéléologie ensemble en famille. C'est à la faveur d'une rencontre fortuite lors d'un entrainement de course pédestre, en 2003, que Christian entend parler de spéléologie. Marie Desmartin lui explique le monde souterrain et l'invite à venir découvrir en famille cette activité au spéléodrome de Rosny-sous-Bois le dimanche suivant. C'est là que la passion est venue. Jérémy qui avait à l'époque 10 ans a démontré qu'il avait beaucoup de capacités techniques. Toute la famille a suivi même Océane du haut de ses 7 ans. Une pratique régulière de la spéléologie avec de longs déplacements dans différentes régions de l'hexagone, de nombreux stages de formation et de perfectionnement, de techniques de secours, les conseils avisés de Hervé Dumay et de Fabien Fecheroulle, l'inscription à leur club en font des spéléos de très bon niveau. De plus cette famille est très active au sein du club, du CDS 93 et du COSIF. Amélie, une pièce rapportée comme elle se plait à le dire, l'amie de Jérémy, a rejoint le groupe depuis 2 ans et progresse régulièrement. Christian est titulaire du brevet d'initiateur fédéral et Jérémy doit passer prochainement le même brevet.

Au delà de la pratique de cette activité, c'est la découverte des régions visitées, de la richesse du terroir, de la beauté du paysage. N'ont ils pas " dévalisé " la fruitière fromagère de Déservillers avant de rejoindre la capitale !

Ce n'est aussi sans compter sur de nouvelles connaissances faites au cours de ces déplacements.

A bientôt dans notre région !

Photo JJ Compagnon

IMG_0040.JPG

1er et 2e rang la famille Duger

Les spélos non équipés font partie du 2e groupe et s'engageront 1 h après

http://speleoclubrosneen.free.fr (ou dans liste des liens SC R)

03/01/2009

Charles Domergue n'est plus

Charles Domergue vient de nous quitter

Charles Domergue qui fut professeur de géologie, d'hydrologie et évidemment un spéléologue averti avant et après guerre (nous lui devons de nombreux travaux de découverte) vient de nous quitter à l'âge de 95 ans à Madagascar. Héros de la guerre 39/45 et de la résistance il était titulaire de nombreuses décorations dont la légion d'honneur avec le grade d'officier.
La cérémonie de ses obsèques aura lieu ce jeudi 8 janvier 15 heures à Tananarive (Madagascar) là où il s'était fixé pendant plusieurs décennies.
Une cérémonie de recueillement aura lieu ultérieurement à la Vèze.

27/10/2008

L'Union Belge de Spéléolgie en formation dans le département

L'UBS dans les cavités du Doubs

Profitant des vacances de la Toussaint plusieurs clubs belges, sous l'égide de leur union nationale, viennent en formation dans le département. Ce sont 50 spéléos avec leurs formateurs qui viendront se perfectionner dans les cavités du plateau de Déservillers, de Nans-sous-Sainte-Anne et du secteur de Montrond-le-Chateau.
Dès mercerdi 29 octobre ils s'installeront au Val de Sainte Marie commune de Malans. Jeudi, vendredi et samedi ils seront en exploration mais aussi ils perfectionnneront leurs techniques d'équipement, de progression et pourront admirer la richesse de notre sous sol.
Le président de l'Union Belge de Spéléologie sera présent et des cadres de la FFS viendront leur rendre visite dès jeudi.
J'aurai plaisir à les rencontrer.
Un complément de cette note démontrera ce qu'ils ont fait.

Texte brut de l'article 04/11/08
{Titre}
Quand deux fédérations de spéléologie se donnent la main
{Début de Texte}
La spélologie, dont la définition est : exploration des cavités naturelles (grottes, gouffrres et cours d'eau souterrains), a de nombreux adeptes que se soit dans l'hexagone ou dans les autres pays. De nonbreux pratiquants viennent régulièrement explorer les cavités de notre département.
Quelqu'ils soient les spéléologues ont besoin d'entrainement et de formation notamment pour l'encadrement des débutants et des futurs formateurs.
C'est ainsi que le Groupe Spéléologique Centre Terre (GSCT) présidé par Benoït Devleminck sous l'égide de l'Union Belge de Spélologie (UBS) a passé quatres jours à Malans au centre Val-Sainte-Marie pour effectuer un stage à plusieurs niveaux (initiation, perfectionnement et moniteur niveau II). Outre les différents cadres : Serge Delaby président de l'UBS, Etienne Hoenrat directeur de la formation à l'UBS, Pierre Cartry, Olivier Stassart, d'autres moniteurs étaient là pour assurer l'encadrement de l'initiation et du perfectionnement tout en suivant eux même la formation pour passer au niveau supérieur. Ce sont donc trente spéléos et dix cadres, venus de différents clubs de toute la Belgique, qui ont investis les différentes cavités du secteur (certaines d'entres elles n'ont pas pu être accessibles en raison des fortes pluies). A l'instar des autres stagiaires, Maxime, Maximilien et Neven malgré leur jeune âge (15 ans) mais avec déjà au moins une année de pratique souterrainne sont venus perfectionner l'équipement des cavités et la progression face aux différentes difficultés. Neven était même acompagné par sa maman qui, malgré ses 53 ans, est une fervente adepte et pratiquante de la spéléologie.
« Quand deux stages se donnent la main »
Les grands week end sont propices à la mise en place de stages. C'est ainsi que l'Ecole Française de Spélologie (EFS) était, elle aussi, en stage national de découverte, perfectionnement et initiateur. 23 stagiaires et 10 cadres venus de toute la France dont Rémy Limagne instructeur national et vice -président de l'EFS, dont c'est le 130e encadrement et Pascal Beteille lui aussi instructeur national et responsable du stage se sont retrouvés au gïte de Montrond-le-Chateau pour ce grand week end.
Grâce à une entente parfaite et conviviale l'UBS et l'EFS se sont « partagé » les cavités, l'encadrement et leur savoir-faire.
Indépendamment des journées d'exploration les uns et les autres avaient de longues soirées de travail à thème où toute la partie théorique était transmise ( préparation d'une exploration, karstologie, topographie, prévention des accidents, rappel de l'organisation d'un secours ...)
Voilà un bel exemple de fraternité et de partage entre les féférations nationales Française et Belge !
______________________________________________

01/05/2008

Le Spéléo Club L'Astragale à Domprel

Ils n'ont pas failli à la tradition

Ils sont arrivés mercredi 30 avril tard dans la soirée pour profiter du grand week end du 1er mai. Grazzi dite " la chieuse de pendules ", Christine sa maman, Stéphanie sa copine, Aurélie, Iris, Alain, Jacques dit " El Présidente ", Pascal, Pierre le petit nouveau dans le club, Eric avec son gros4x4 et Laïka sa superbe chienne Yusky.

Jeudi 1 er mai : Alain, Iris, Pascal, Pierre, Jacques et Eric sont allé explorer le gouffre des Essarlottes à Gevresin. Leur but, le fond de la cavité, a été atteint.
Grazzi, Christine, Aurélie, Stéphanie dont c'était la 1re venue à Domprel et Laïka ont fait du tourisme, guidées pour l'occasion par leur charmant hôte, dans le site de Consolation et à La Roche du Prètre.

Vendredi 2 mai : vers 9 h est arrivé le 11e de cette sympathique bande. Parti à 2 h 30 de Belgique, Paul, qui est venu retrouver son amie Iris, se repose dans le calme. Les spéléos sont parti explorer le gouffre du Jérusalem à Déservillers tandis que les autres sont allé visiter Nans-sous-Sainte Anne. Ce soir le traditionnel repas franc-comtois avec saucisse de Morteau, pommes de terre grillées et cancoillotte chaude.
Le groupe qui était au gouffre du Jérusalem vient de rentrer à 19 h 30 mais les femmes qui sont parties en ballade ne sont pas encore rentrées d'où le mot de " El Présidente " : tiens nous sommes rentrés avant les femmes mais où sont elles donc ?

Samedi 3 mai : 3 spéléos sont allé explorer le gouffre du Paradis à L'Hopital-du-Grosbois. D'autres sont allés à Sainte Ursanne en Suisse et les 3 autres ont visité le point culminant de Domprel et sont allé faire quelques courses au Valdahon.
Et ce soir tous ensemble nous allons au restaurant " Chez Aurore et Gilles Liechti " à Epenouse pour manger la célèbre raclette au fromage du pays.

Samedi soir : quel accueil au restaurant et quel repas ! Ca donne envie d'y retourner (voir le lien). Avant une photo de groupe a été prise.

Dimanche 9 h 20 : petit à petit ils émergent. Il va leur falloir penser au retour sur la Belgique et déja ils songent à leur prochaine venue en fin novembre ; là ils ne feront, pas pour une fois, de la spéléo mais ... (la suite vous la découvrirez en temps voulu).


édité le 01/05/08 modifié le 02/05/08, le 03/05/08, le 04/05/08

Juste avant le départ pour le restaurant


1836647451.JPG

Chez Aurore et Gilles
Un sympathique restaurant dans une ancienne étable où l'on déguste les produits du maître artisan fromager.
398022523.JPG

19/02/2008

Le Spéléo-Club Astragale

Le Spléo-Club Astragale, affilié à l'Union Belge de Spéléologie (UBS), a son siège à Liège (Belgique).

J'ai connu ce groupe il y a 20 ans. 5 copains étaient venus de Belgique pour faire l'exploration du gouffre du Vauvougier à Malbrans (25). En cours de remontée du puits de 38 mètres qui amène à l'air libre le dernier spéléo, suite à une fausse manoeuvre, a fait une chute et s'est retrouvé sur un palier 38 mètres plus bas. J'ai participé à l'opération de secours qui a duré environ 3 heures. La victime, qui fort heureusement ne présentait que quelques blessures non importantes (brûlures à une main et des petites fractures au pied dont le célèbre os qui porte le nom du club), a été transportée à l'hôpital de Besançon. Face au désarroi de l'équipe en voyant leur copain partir en ambulance je leur ai offert, en toute simplicité, ma présence et depuis c'est devenu des amis, de vrais amis. Depuis le club a vu de nouveaux adhérents et il a changé de responsables. De l'époque il ne reste que 2 personnes. Les autres ne pratiquent plus la spéléologie. Avec un grand plaisir je suis toujours en contact avec l'ancien président et nous nous voyons, malheureusement, pas souvent mais Internet fait le reste.

Le club vient régulièrement explorer les grottes et gouffres de la région. Depuis donc 20 ans qu'ils viennent, la maison de Domprel étant tellement pratique qu'ils en ont fait leur camp de base. Ils viennent à 5/6 parfois 8/10 et aussi en famille, ça grouille de partout et le matin il faut enjamber les matelas. Dur dur de se lever le matin ou plus vers 10/11 heures car les nuits sont courtes mais Néphal, un sympathique labrador de 60 kgs, se charge de faire le tour et ça devient franchement folklorique.

Indépendamment de la pratique de la spéléo la région n'a plus de secret pour eux et les spécialités locales n'en parlons pas ! ils les connaissent mieux que moi : saucisse de Morteau, fromage de Comté, cancoillotte et le célèbre Pont dont des fois ils abusent (dire raisonnablement serait faux) surtout à leur arrivée.

En début du mois de mai ils seront là pour une semaine de vacances. Je ne les accompagnerai plus sous terre car j'ai mis définitivement une croix sur les explorations en ayant fait la dernière avec eux en octobre 2007 au gouffre de Pourpevelle à Soye (25), voir photos ci dessous.

Les accros d'internet (je pense notamment à Aurélie) vont être comblés car la Wifi est là.

Je vous recommande tout particulièrement de visiter le site du Spéléo-Club Astragale (voir le lien) car vous y verrez la vie du club, ce qu'ils font, où ils vont, de superbes photos, leur bulletin de liaison, des anecdotes et bien d'autres choses encore.


Gouffre de Pourpevelle Octobre 2007

Grazzi qui songe à une pendule
pour remonter le P 32


964e8ba400ba7a4d6680feba19e57c74.jpg

415daee929f7b69cf81cc754c64f7b42.jpg


Jacques, Alain, Pascal et Jojo dont c'était la 78e et dernière descente dans ce gouffre. C'est là qu'il a fait ses adieux à la spéléologie.

N'oublions pas le restaurant fétiche où l'Astragale a ses habitudes
1 mai 2006

916106144.JPG

 

18/02/2008

La Spélologie dans le Doubs

La Franche Comté et notamment le département du Doubs ont un sous-sol de prédilection pour les spéléologues.
On y dénombre pas moins de 5000 cavités de la plus petite grotte au plus grand réseau qui développe plus de 32 kms pour une profondeur de moins 385 mètres.

Cette pratique ne s'improvise pas car il faut être compétent techniquement et physiquement, faire partie d'un club, posséder une assurance, être encadré si besoin est...

Les accidents y sont très rares. Les opérations de secours sont effectuées, en ce qui concerne la partie souterraine des opérations, par des spéléologues qui sont particulièrement formés pour ces opérations sous l'égide de la Fédération Française de Spélologie. La direction des opérations appartient au préfet qui délègue au service départemental d'incendie et de secours et ayant à sa disposition un conseiller technique départemental du Spéléo Secours Français et les nombreuses équipes de sauveteurs.

En début janvier une très grosse opération de recherches a eu lieu dans le réseau du Verneau. Grâce à la compétence des sauveteurs les 6 disparus ont été retrouvés sains et saufs. Il s'agissait de 6 spéléologues très chevronnés qui se sont fait piéger par une brusque montée des eaux due non pas à une météo capricieuse mais à un brusque dégel des terrains de surface qui ne pouvait pas être prévisible.

C'est ainsi que l'on voit tout au long de l'année les cavités explorées par de très nombreux spéléologues venant de tout l'hexagone et même des pays hors de nos frontières notamment de Belgique.