Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

10/08/2019

Vacances insolites

Un chameau bâté comme un mulet, un jeune bœuf tirant une carriole d'intendance, un mouton et un chien et un jeune couple, la dame aux pieds nus, du genre hippie fort sympathique mais au caractère bien trempé guidant les animaux, voilà des vacanciers que personne n'a pu ignorer le long de la route.

Le 6 aout ils ont fait une halte à l'ombre sur le parking du centre commercial à Pierrefontaine-les-Varans. Du repos pour les animaux, des provisions au Maxi Marché et voilà cet équipage reparti ailleurs. D'où venaient ils ? où allaient ils ? Personne ne l'a su. Leur principal souci est que les animaux puissent s'abreuver régulièrement. Bon le chameau a une grande capacité à tenir sans boire (les deux bosses) mais quand même pas plus que quelques jours.

Tous les clients du centre commercial les ont pris en photo.

Bonne route !

Photo Jean-Jacques Compagnon

DSC_2078 (Personnalisé).JPG

DSC_2081 (Personnalisé).JPG

DSC_2084 (Personnalisé).JPG

26/07/2019

La mort d'un vénérable ancêtre

Il avait été planté dans la cour de l'école pour fêter la révolution en 1789.

230 ans plus tard vaincu par la maladie il aura fallu l'abattre en raison du sacro saint principe de sécurité.

Une taille drastique il y a longtemps mais surtout une encoche sur une branche maitresse  afin de permettre le passage d'un chênau du toit du préau ont accentué le pourrissement du fût.

Ses dimensions imposantes  Hauteur 18 mètres, diamètre du fût 1,30 mètre et un branchage très fournis étaient remarqués par les passants.

Les dimensions de la cour de l'école ne permettaient pas un abattage traditionnel. Alors Damien l'arboriste grimpeur a choisi l'abattage par démontage depuis la partie supérieure. Petits bouts par petits bouts sont arrivés sans encombre au sol devant la broyeuse.

La toiture du préau et le pignon de l'église vont enfin pouvoir respirer.

Les "Grivois" sont venus assister à la mort de leur tilleul et se sont rappelé qu'il avait été planté par leurs ancêtres, il y a 230 ans.

Photos Jean-Jacques Compagnon

DSC_0001 (Personnalisé).JPG

DSC_0004 (Personnalisé).JPG

Une technique parfaitement maitrisée

DSC_2068 (Personnalisé).JPG

C'était avant ! Il était majestueux

20/04/2019

Hôtel d'Artiste, un nouveau concept bar, brasserie et musical

Il fallait oser présenter quelque chose de nouveau en milieu rural. Pari réussi pour Marina.

Il y a deux décennies Marina, jeune femme russe, a terminé ces études en France et s'est installée à Nice en ouvrant un commerce d'ameublement et de décoration pendant 10 années. Elle a eu le coup de cœur en découvrant le Haut Doubs en faisant du tourisme vert. L'hôtel des Trois Pigeons a Pierrefontaine-les-Varans était fermé depuis bien des années et n'avait pas de repreneur. Que cela ne tienne ! Marina a racheté cet ancien hôtel. Deux années de travaux en famille ont permis de transformer tout le RDC dans un concept qui aura étonné bien des personnes du village et des alentours avec un mobilier moderne et une décoration ancienne accompagnée de tableaux faits par Marina elle même et surtout un concept nouveau. L'ouverture a eu lieu en mai 2018. Le bar est accompagné d'une brasserie où l'on y  trouve des plats faits avec des produits locaux. Une grande salle avec une scène et une salle plus petite où l'on y trouve billard et baby foot. Tous les samedis soirs l'Hôtel d'Artiste accueille un groupe musical, chanteurs avec différents répertoires, ce qui a donné le nom de l'hôtel. Les associations y trouvent leur place. Les seniors y trouvent des jeux de société et des jeux de cartes

La sympathie de Marina Bogacheva bientôt quadragénaire et son charmant accent slave lui ont permis d'être bien installée au village. Ce nouveau concept a été adopté par la population.

Dès 2020 la partie hôtel située à l'étage pourra rouvrir après une remise aux normes.

Les nostalgiques de la célèbre croûte aux morilles d'antan y trouveront autre chose.

Photos Jean-Jacques Compagnon.

DSC_1890 (Personnalisé).JPG

La grande salle

DSC_1892 (Personnalisé).JPG

Extérieur

DSC_1888 (Personnalisé).JPG

Le bar

Facebook hotel d'artiste

Exemple de programation pour deux mois

27/04 Karaoké, 04/05 Pascal Jacquin § Dany, 11/05 Fête de la bière et anniversaire du bar, 18/05 Zed en Kay, 25/05 Karaoké, 01/06 David Everlinks, 08/06 Colour OF Rice, 15/06 Soirée Johnny Halliday, 21/06 Fête de la musique, 29/06 Karaoké.

26/01/2019

Allo Orange ! Gaston y a le téléfon qui son mais personne répond. Et personne répare !

Modifié le 21 avril 2019 :

Orange fait encore jaser ! Vers le 6 avril un poteau bois pourri s'est trouvé à terre et le câble sectionné à l'angle des D 470 et D 31 commune de Domprel. Ce poteau alimente une maison isolée commune de Loray. La propriétaire et occupante des lieux n'a donc plus le téléphone. Le technicien Orange est venu voir et était omnibulé pour savoir comment le poteau était cassé. Toujours est il que la réparation n'est toujours pas faite ! Ça fait déjà 15 jours ! Affaire à suivre !

Photos Jean-Jacques Compagnon

DSC_1895 (Personnalisé).JPG

Le poteau a été dégagé du milieu de la D 470 menant à Domprel

Remarquez la pourriture du sapin !

DSC_1897 (Personnalisé).JPG

Qui a fait quoi ? Remarquez la pourriture du sapin !

DSC_1898 (Personnalisé).JPG

L'origine de la casse est facile à deviner

__________________________________________________________________________________________

Modifié le 26/01/2019 à 16 h :

Le technicien ne m'a pas appelé comme prévu mais il est venu directement sur place avec une nacelle et a réparé la grossière erreur des "pingouins d'hier". Maintenant les deux abonnés ont retrouvé leur ligne téléphone.

On peut imaginer que Orange a quand même compris la situation. Dans le cas contraire celà aurait pu apporter beaucoup de complications.

____________________________________________________________________________________

Modifié le 26/01/2019 à 8 h : voir note ci dessous

Oh Orange (ou plutôt une société sous-traitante) est venue effectuer la réparation ce vendredi 25 janvier dans la matinée. En "deux temps trois mouvements" la pièce métallique retenant de bouquet de 15 câbles a été changée. Mais voilà il fallait vérifier les bonnes connexions dans le boitier qui était resté ouvert. Celà n'a pas été fait ! 2 abonnés (un couple nonagénaire et une dame seule de 99 ans avec téléassistance) se voient privés de téléphone. Après moults appels au 3900 et un signalement sur le site internet il semblerait que Orange ne soit pas pressé de venir remettre en service ces deux abonnés. On me proposait de venir dans la 1re semaine de février. Après on me demande de dire à ces personnes d’appeler le 39OO (comment voulez vous qu'elles fassent sans téléphone et à leur âge ! ) Enfin bref j'ai passé 2 fois 40 mn au téléphone avec chez Orange. Mon interlocutrice a enfin compris qu'une grossière erreur de travail a été faite par l'équipe du matin venue réparer (je dirais même une incompétence totale). On m'a promis qu'un technicien va m'appeler ce samedi matin.

Si il devait arriver quelque chose de grave à ces deux abonnés (absence de soins immédiats car plus de téléphone) la presse s'en fera un large écho en prévision d'une plainte pour non assistance à personne en danger.

Où en est la sollicitude et la promptitude de France Télécom que nous avons connu il y a des années !

___________________________________________________________________________________

Orange, ex France Télécom, laisse à désirer dans l'entretien des lignes téléphoniques aériennes entre poteaux bois Orange ou sur pylônes béton EDF que ce soit en extérieur ou dans les villages.

Lors d'un soucis (boitier défoncé, poteau bois cassé ou pourri, câbles qui trainent au sol...) il faut téléphoner au 3900   (essayez et vous m'en direz des nouvelles ) vous êtes renvoyé sur le site internet Orange (comment qu'il faut faire si on n'a pas une connexion internet ! ) et il faut remplir des cases et envoyer. Oh une chose est sûre c'est l'accusé de réception de la demande mais aussi la venue d'un technicien en costard cravate pour étudier si il faut une échelle de 7 mètres ou 12 mètres ou une nacelle ou autre matériel. Cette venue est possible au bout de 8 jours. Après l'attente sera longue, très longue de 3 semaines à 3 années ...

Pendant ce temps le danger est omniprésent  (chute de câble, de coffret ...). En cas de coupure de réseaux : plus de téléphone fixe, plus d'ADSL et ses fonctionnalités, plus de téléphone mobile si celui fonctionne avec une Femtocell, plus de téléassistance  ...

Récemment à Domprel le phénomène est apparu sur un pylône béton. La pièce métallique retenant un bouquet de 15 câbles a cassé et le boitier de connexion est ouvert. Les câbles tiennent que par eux mêmes et en présentant une flèche importante en direction du pylône aval.

Orange a été prévenu au travers du site internet il y a 15 jours. Orange a eu le toupet d'envoyer un mail au premier demandeur (la mairie) pour dire : ça y est c'est réparé. Un  sacré mensonge pour essayer de se débarrasser de cette demande. L'affaire n'en reste pas là.

Une deuxième demande d'un particulier a été faite.

Orange a avoué qu'il se désintéressait de l'entretien de son réseau actuel en attendant l’installation de la fibre en réseaux souterrains. 

Par contre les factures Orange arrivent bien chez les abonnés et gare à ceux qui oublient de payer .

Affaire à suivre ! éventuellement dans la presse.

Photos Jean-Jacques Compagnon

DSC_1736 (Personnalisé).JPG

La veille de la prise de cette photo Orange a certifié par mail que c'était réparé

DSC_1731 (Personnalisé).JPG

Le danger est omniprésent

14/09/2018

Les Grivois ont le sens de l'hospitalité. Meuh !

La Monique et le Louis, pur produit made in Grivois, sont assis là pour inviter la population au comice agricole qui se tiendra le samedi 6 octobre à proximité de la fruitière flambant neuve qui rentrera en fonction en fin d'année.

NB : les grivois sont les habitants de Laviron.

Photos Jean-Jacques Compagnon

 

DSC_1562 (Personnalisé).JPG

DSC_1577 (Personnalisé).JPG

Dis donc la Monique ! faudra envoyer les visiteurs acheter du fromage à la fruitière

Mais dis donc le Louis ! Quoi donc la Monique !

Y aura p'tre ben un stand de notre comté sur le site du comice

21/04/2018

Des chambres d'hôtes en milieu rural

Il a osé et il a réussi sa reconversion. Thomas, après 21 ans dans l'armée française et quelques années dans la sécurité en Suisse, est revenu à ses premières idées quand il a acheté une vieille ferme à Vellerot-les-Vercel : créer des chambres d'hôtes dans le grenier et la grange. Un très grand logement au RDC avec notamment des voutes dans la pièce centrale et des encadrements de passage de portes rainés qui font penser au travail des moines il y a plusieurs siècles. Il est vrai que l'origine de cette ancienne ferme remonte à 1636. Mais ça c'est la partie privative de la famille.

Il y a un an Thomas, après des études de faisabilité, de financement, a décidé de transformer les 200 m2 de disponible en 3 chambres d'hôtes avec un grand hall d’accueil comprenant coin convivial, sauna, jacuzzi. Un an après le résultat est là. L’ouverture se fera le 23 avril. L'ensemble se nomme "La Boucotte" et les chambres "Séquoïa", "Epinette "et "Agathis", des noms qui sentent bon les résineux du Haut Doubs(bon les pointus diront oh oh les séquoïa ne sont pas du Haut Doubs). Des chambres d'hôtes en plein milieu du tourisme vert aux portes du pays du Haut Doubs sans oublier la présence de Louis Pergaud auteur de la Guerre des Boutons et instituteur dans le village voisin de Landresse en 1906/1907.

Ces chambres d'hôtes avec télévision et accès internet gratuit sont recensées par Doubs Tourisme, Destination Loue/Lison et Clés Vacances qui a attribué, après de nombreuses visites, 4 clés sur 5.

Vous pouvez contacter Thomas sur le site internet www.la-boucotte-vellerot-les-vercel.fr, page facebook @deuck25, par téléphone 06.10.82.31.52.

Bienvenue à Vellerot-les-Vercel !

Document La Boucotte

Image (299) (Small).jpg

Image (302) (Small).jpg

 

Image (300).jpg

Image (301).jpg

Photos Jean-Jacques Compagnon

DSC_1381 (Personnalisé) (2).JPG

L'entrée

DSC_1375 (Personnalisé) (2).JPG

Le sauna

DSC_1382 (Personnalisé).JPG

La chambre Séquoïa

DSC_1378 (Personnalisé) (2).JPG

La hall d’accueil avec le coin détente café, le sauna et le jacuzzi

 

  

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

31/03/2018

La pollution aux bords de routes ou sur les parkings

Même les bords de routes et les parkings ne sont pas épargnés. Un sympathique parking ombragé au croisement des D 31 et 470 sur la route Pierrefontaine-les-Varans/Avoudrey avait subit depuis longtemps la bêtise humaine. De nombreux déchets ménagers, boites de conserves non ouvertes et gondolées, pièces automobiles, cartons de livraison ... étaient là depuis un certain temps. Et ça incitait d'autres usagers à faire aussi des dépôts. La forêt de bordure n'a pas été épargnée.

Il aura fallut récemment un article de presse pour que les choses bougent. N'en déplaise au maire qui avait soi disant prévenu le conseil départemental gestionnaire des routes et des parkings et qui, plus est, a rouspété car ce dépotoir avait été situé à tort (dans l'article) sur cette commune alors que, en réalité, c'était sur la commune voisine et  limitrophe. Dont acte ! De plus l'article de presse a été fait à la demande d'un conseiller municipal de la première commune.

Toujours est il que l'employé communal de cette commune limitrophe est intervenu et a fait place nette. Si l'emprise de ce parking est bien sur la commune limitrophe sa gestion ainsi que la route départementale appartient au conseil départemental. Bon la commune veut donner une bonne image de marque sur son territoire.

D'autre part l'examen des cartons de livraison a révélé le nom du transporteur, de l'expéditeur (fabricant de matériel numérique et audiovisuel) avec le code client de livraison. Toutes les photos prises ont été transmises aux services compétents.

Il y a bien des années ce parking était bien accueillant avec une table de pique nique et un poubelle sur pied qui n'existent plus !

Photos Jean-Jacques Compagnon

DSC_1363 (Personnalisé).JPG

Avant et ça durait depuis longtemps

DSC_1367 (Personnalisé).JPG

Après le nettoyage, la nature présente un autre aspect.

Dommage que le transformateur soit tagué !

20/02/2018

Je suis Alice, j'ai 3 ans et je veux vivre

Modifié le 11 mars à 18 h

Tous ensemble pour Alice, Marchons ...

La marche aux flambeaux organisée par le comité des fêtes de Laviron a connu un très grand succès. 180 personnes étaient là pour marcher avec un flambeau à la main. Le froid, l'humidité ne les ont pas découragé sur les parcours de 7 et 5 kms. 22 joueurs de tarot ont préféré resté au chaud. Grâce aux inscriptions et à la participation de la municipalité, du comité des fêtes, de la fruitière, des primeurs, de la boulangerie Mark, de la fleuriste, de la société Pyragric (les flambeaux) la somme de 2.342 € a été remise à l'association "Les anges gardiens d'Alice" qui soutient la famille.

Au dernières nouvelles la petite Alice a passé le week end dernier dans sa famille avant de repartir à l’hôpital pour des soins très lourds.

Photo Jean-Jacques Compagnon (banderole accueil de la marche aux flambeaux)

DSC_1351 (Personnalisé).JPG

Alice venait de subir une lourde opération.

Maintenant elle subit la tomothérapie et la chimiothérapie

_______________________________________________________________________________________

 

 

Alice une petite fille pleine de malice et de gentillesse est malade. Eh oui à 3 ans une tumeur au cerveau diagnostiquée au mois d'août 2017 au CHU de Besançon. Les spécialistes appellent cette maladie "une tumeur Rhadoïde atypique".

Alice a été opérée à Nancy et elle suit un protocole de soins de 46 semaines. Là elle est dans un service hospitalier à Strasbourg où elle subit la tomothérapie  (radiothérapie sous scanner) seul centre régional qui pratique ce traitement. Certains soins du protocole venant des États Unis se feront à Besançon, Nancy, Paris et donc Strasbourg.

Quelle est belle notre petite Alice même sans cheveux. Joyeuse, rieuse, espiègle elle montre une très grande force de courage.

Une association vient d'être créé "Les Anges gardiens d'Alice".

En effet le corps médical a demandé aux jeunes parents d'être présents en permanence vers Alice. Leur présence est un pas de plus vers la rémission de la maladie. La maman s'est mise en disponibilité, le papa qui a mis son activité artisanale en sommeil et la grand-mère qui s'est rendue disponible se partagent la présence auprès de Alice. Les jeunes parents n'ont plus de salaire fixe, les déplacements et l'hébergement hospitalier sont couteux. Mais les grands-parents sont là et ils assument l'aide auprès des parents d'Alice. De nombreux dons affluent de la part d'associations locales ou même de personnes privées. Pour le moment toutes ces sommes sont sur le compte bancaire de l'association (compte bloqué).

Le comité des fêtes de Laviron, village natal de la maman et où résident les grand-parents, organise le 3 Mars 2018 à 19 h 30 une marche aux flambeaux en présence d'une partie de la famille. Tous les bénéfices seront intégralement reversés à l'association "Les Anges gardiens d'Alice". Facebook "comité des fêtes de Laviron".

Venez nombreux pour aider Alice et sa famille.

Tous  ensemble pour Alice, Marchons ...

 

 

Image (284) (Personnalisé) (2).jpg

Affichette Comité des Fêtes de Laviron

25/08/2017

Les éoliennes

Récemment j'ai croisé un champ d'éoliennes dans la région de Baume-les-Dames. Je me suis arrêté pour admirer cette horreur qui a été implantée à proximité immédiate d'une zone industrielle et le long de la route qui mène à Villersexel. Comment peut on accepter ça ! De plus 1 éolienne sur 3 (voir sur 2) ne tourne pas. Les concepteurs ont ils expliqué aux instances propriétaires des terrains qui si 1 éolienne ne tourne pas elle ne rapporte pas d'argent.

A propos d'un champ éolien dans le 70 : Un récent rapport de l'académie de médecine met en avant les conséquences du syndrome éolien sur la santé. Paru sur le web ER Haute Saône au printemps.

Ah, ah le fric et les mensonges de la part des concepteurs ont su faire tourner les avis !

Oui aux éoliennes mais pas n’importe où et n'importe comment.

Et surtout pas au détriment de la santé.

Photos Jean-Jacques Compagnon

DSC_1130 (Personnalisé).JPG

DSC_1131 (Personnalisé).JPG

Franchement ces éoliennes n'ont pas leur place ici ! Et il y en a une vingtaine dans le secteur

Une pollution visuelle incontestable ! sans compter sur les autres pollutions

 

 

 

 

 

 

 

 

17/08/2017

16 e édition de la fête du tracteur

Un comité de fêtes dynamique qui sait perpétuer ce que les anciens ont mis sur pied.

La fête du tracteur mais aussi la fête dans un petit village de 220 habitants qui verra sa population multipliée par 10 le temps d'un après midi. Beaucoup d'animations pour tous. Un défilé de 30 tracteurs anciens qui contrastent avec des engins un peu plu modernes décorés chichement ou simplement avec une branche de sapin. Et aussi une exposition d'engins hors du temps telle Aglaée une scie automotrice qui par pudeur ne dévoile pas son âge. Bon elle ne m'en voudra pas : elle est née en 1910 et ne se rappelle plus combien de stères de bois elle a scié ! Son patron Charles, un sympathique suisse de La Brévine, veille jalousement sur Aglaée.

Venez nombreux dans ce charmant village qui domine la vallée de la Reverotte.

Image (266).jpg

La Sommette, c'est même sur Google Maps

DSC_0371 (Large).JPG

Aglaée née en 1910 ne connait que son patron