Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

26/09/2015

72 e anniversaire des 16 fusillés de la Citadelle

 

Samedi 26 septembre 2015

Aujourd'hui cela fait 72 ans que 16 résistants sont tombés sous les balles du peloton d'exécution à la citadelle de Besançon (voir les notes précédentes).

Dans les années passées un grand cérémonie de souvenir avait lieu le dernier dimanche de septembre au rocher de Valmy. Maintenant il y a juste un dépôt de gerbe en comité restreint en ce jour anniversaire. En effet l'accès à cette stèle est trop difficile pour les personnes âgées. Le dimanche une cérémonie aura lieu au monument aux morts du village de Larnod en présence des autorités, des membres de famille des héros qui ont perdu la vie en défendant notre territoire et des représentants des associations patriotiques.

En ce samedi 26 septembre 2015 l'émotion était palpable notamment au moment de l'appel aux morts des 20 noms des résistants des groupes Marius Vallet et Guy Mocquet qui sont gravés sur la plaque (16 ont été fusillés le 26 septembre 1943 et 4 ont été déportés et n'en sont jamais revenus).

Photo Jean-Jacques Compagnon

DSC_1472 (Personnalisé) (2).JPG

72 ans après en souvenir de nos héros

Dimanche 27 septembre 2015

Après un office religieux sous chapiteau au centre du village toute le monde était réuni autour du monument aux morts pour rendre hommage aux 16 fusillés du 26 septembre 1943. 4 appartenaient au groupe Marius Vallet et 12 au groupe Guy Mocquet.

Le maire de Larnod a reçu le maire de Avanne (village voisin) les autorités préfectorales, régionales, départementales, les élus locaux, les associations patriotiques, 52 portes drapeaux, les familles de résistants, les habitants du secteur. La famille de Saturnino Trabado du groupe Marius Vallet fusillé ce 26 septembre 1943, qui n'a pas pu faire le déplacement depuis Barcelone, était représentée par le neveu de Jean Compagnon fusillé lui aussi. D'autres maires de villages voisins qui ont été aussi la plaque tournante d'activités de résistance étaient présents.

Un grand moment d'émotion quand les orateurs (le sous-préfet, le maire du village et le président de l'association en souvenir du groupe Guy Mocquet) ont salué le courage de ceux qui ont payé de leur vie pour la défense de notre intégrité.

Claire Martin a brillamment interprété le Champ des Partisans.

Photos Jean-Jacques Compagnon

DSC_1493 (Large).JPG

Reconnaissance envers nos martyrs

DSC_1495 (Large).JPG

Le Chant des Partisans

08/02/2015

72 ans après Mercè et Nuria Trabado viennent sur les traces de leur grand-père Saturnino

Mercè 51 ans et Nuria 46 ans (deux sœurs) veulent connaitre le parcours de leur grand-père Saturnino Trabado fusillé le 26 septembre 1943 à la citadelle de Besançon avec 15 autres camarades de combat. Elles ne connaissaient rien de ce parcours si ce n'est sa présence au sein de l'entreprise Carmille à Larnod et son exécution à la citadelle.

Mercè cherchait et recherchait sur différents sites internet des informations sur le parcours de son grand-père. Par hasard elle est tombé sur ce blog et l'a laissé un commentaire. De fil en aiguille et de mails en mails nous avons parlé. Je lui ai fait part de mes connaissances mais aussi de mes recherches.

Le 14 février 2015 elles prennent la route depuis Barcelone pour Besançon. Dimanche 15 février à 11 h je les conduirai au cimetière militaire de Besançon Saint Claude sur la tombe de leur grand-père. L'après midi sera consacré à une réception au musée de la résistance et à un moment de recueillement devant les poteaux d'exécution en présence des responsables du musée et des autorités. Le lundi 16 matin sera réservé au recueillement à la stèle du rocher de Valmy où figurent 20 noms  dont ceux des 16 fusillés du 26 septembre 1943 (4 du groupe Marius Vallet et 12 du groupe Guy Mocquet). Les 4 autres ont été conduits en camp de concentration. Le lundi après midi nous irons nous recueillir devant la plaque souvenir à Cessey, village où Saturnino Trabado et son camarde Baltazar Robledo étaient basés pendant leur activité de résistants, qui rappelle le sacrifice de ces deux espagnols . Ensuite nous irons dans le village de Goux-sous-Landet (à quelques kms de Cessey) là où Saturnino Trabado habitait officiellement.

Tout au long de ces visites, outre les personnalités que nous rencontrerons, je serai accompagné par Marcel Simon neveu de Marcel Simon fusillé et de Jean-Jacques Clausse apparenté à Marcel Reddet lui aussi fusillé.

Un programme très très chargé !

Ces deux journées souvenirs ne nous feront pas oublier les 100 fusillés de la citadelle (de avril 1941 à août 1944).

Portrait scanné dans le livre de Cécile Vast " Je vais être fusillé ce matin "

Image (33) (Personnalisé) (2).jpg

Saturnino Trabado